Aujourd’hui en France, nous croyons en l’égalité homme et femme. Les filles et les garçons ont droit aux mêmes études, et obtiennent les mêmes diplômes. Pourtant, après avoir obtenu le bac, les jeunes hommes et les jeunes femmes prennent des directions bien souvent opposées. Peut-être est-ce dû au fait que certains métiers sont stéréotypés ? C’est possible. Cependant, chez Petite Marelle, nous croyons en la mixité. Elle doit exister partout. C’est sur cette idée notamment, que nous avons basé notre système de location de jouets, en proposant des jouets mixtes. En effet, nous sommes persuadés que les métiers non genrés existent. C’est pourquoi nous avons décidé de traiter ce sujet.

Pourquoi les métiers non genrés sont rares ? 

Si l’on en croit le journal lesechos.fr, seulement 17 % des métiers sont réellement mixtes. On considère qu’une profession est mixte lorsque les hommes et les femmes représentent une part comprise entre 40 et 60% de ses effectifs. A quoi cela est-il dû ? Pourquoi les métiers non genrés sont si rares ? C’est ce que nous allons tenter d’élucider.

Une question d’orientation, d’éducation…

Si les métiers non genrés sont si rares, c’est bien souvent parce que les hommes et les femmes s’orientent dans des directions bien différentes. Certains secteurs sont en effet, plus attractifs pour le sexe masculin. Tandis que d’autres, sont plus attractifs pour le sexe féminin.
Par exemple, (selon lemonde.fr) les femmes sont beaucoup plus attirées par les secteurs du paramédical (19%), des médias et du luxes (10%). Les garçons quant à eux, sont plus attirés par des secteurs comme le numérique (15%), la robotique (9%), l’automobile (8%), ainsi que l’aéronautique et le spatial (8%).

Une orientation déterminante :

Pourquoi de tels écarts ? La fissure se creuse lors du choix d’orientation à l’école. Les garçons sont plus nombreux à choisir des filières professionnelles là où les filles sont quasiment absentes. Dans l’enseignement général, elles délaissent également plus facilement les bacs scientifiques et techniques au profit d’un bac littéraire. De ces différents choix d’orientation, naissent de nombreuses professions stéréotypées. Voilà peut-être ce qui explique la rareté des métiers non genrés.  

Pourquoi chez Petite Marelle, nous croyons aux métiers non genrés ?

Le jeu relier les professions de la marque Akros promeut les métiers non genrés

Certes les métiers non genrés sont rares, mais il ne faut pas oublier que la société change. Aujourd’hui, il est clair que les mentalités des individus sont en constantes évolutions. De plus en plus de métiers stéréotypés se retrouvent à accueillir de la mixité. Des professions réservées exclusivement à un certain sexe s’ouvrent maintenant aux deux.

Des secteurs stéréotypés qui évoluent :

Le monde du sport

Par exemple, prenons le monde du sport. Si l’on prend le football, qui est un sport ultra populaire chez les hommes. On peut constater que depuis quelques années, le football féminin prend de plus en plus d’importance ! Avec notamment les premières nominations de Ada Hegerberg (2018) et de Megan Rapinoe (2019) aux ballons d’or féminins. Également la coupe du monde féminine 2019 en France, a permis à beaucoup de Françaises de s’intéresser à ce sport.

Les femmes sapeurs-pompiers sous représentées :

Voici un autre métier que l’on a cru stéréotypé pendant longtemps : sapeur-pompier. Un métier dont seulement 16% des femmes sont représentés. Pourtant, la profession peut être super attrayante pour une femme. Quel que soit son genre, l’individu est fier d’accomplir des missions dangereuses, de sauver des vies et de protéger la population. Un travail qui demande une discipline irréprochable. Voilà bien un domaine où les femmes sont supérieures aux hommes.

Pas assez d’hommes dans les crèches ?

Pour continuer dans les métiers très stéréotypés, nous pouvons parler de la petite enfance avec les assistantes maternelles et les EJE. Des professions quasiment exclusives aux femmes. Cependant, des hommes sont tout de même présents dans ce secteur d’activité. Toutes les tâches à effectuer, sont aussi bien à la portée du genre féminin, que du genre masculin.

Enfin, le monde du jouet évolue également. Chez Petite Marelle, nous vous proposons des jouets en bois mixtes. En effet, nous partons du principe que chaque enfant a le droit de jouer avec le jouet qu’il lui plaît peu importe son sexe. C’est pour cela que nous ne précisons jamais si le jouet est plutôt pour les filles ou pour les garçons. Ils sont bel et bien mixtes !

Malgré le fait qu’il existe de plus en plus de métiers non genrés, il reste encore de nombreuses professions, où le fossé entre les hommes et les femmes est encore grand. Mais rien ne doit arrêter votre enfant. Peu importe son sexe, qu’il croit en ses rêves et fasse le métier qu’il lui plaît.