Le recyclage des jouets pour lutter contre le gaspillage et favoriser l’économie circulaire

Une loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire a été votée le 10 février 2020 *. Cette loi s’inscrit dans la volonté du Gouvernement de modifier les modèles de production et de consommation, le but étant de limiter au maximum les déchets et le gaspillage, et de préserver au mieux l’environnement.

Cette loi comporte quatre grands axes :

– La lutte contre le gaspillage afin de préserver les ressources naturelles,

– La sensibilisation des industriels qui sont invités à transformer leurs modes de production,

– L’information des consommateurs,

– L’amélioration de la collecte des déchets. Elle met l’accent sur l’interdiction de l’élimination des invendus non alimentaires, ce qui devrait permettre de diminuer sensiblement la surproduction. Tous les produits neufs non alimentaires sont concernés par cette loi et notamment les jouets. Les invendus devront être donnés ou faire l’objet d’un recyclage.

recyclage des jouets

Le jeu de société Akros “Pourquoi recyclons-nous ?” apprend aux enfants les enjeux du recyclage. Que devient la boîte de conserve ou le vêtement que je jette ?

Apprendre de manière ludique, c’est exactement ce qu’on aime chez Petite Marelle !

La France, en retard en matière de recyclage des jouets

Le grand débat national sur la transition écologique a montré que la France ne s’est pas encore suffisamment occupée de la question des déchets, qui sont encore trop peu triés, collectés, réutilisés, recyclés ou valorisés. La France est d’ailleurs l’un des pays européens les plus en retard en matière de collecte et de tri des emballages.

C’est pourquoi la loi prévoit un système de consigne afin de lutter contre la pollution plastique et de tendre vers l’objectif de 100% de plastique recyclé d’ici 2025. Le recyclage des jouets devrait ainsi limiter la production de jouets en plastique, qui par ailleurs comportent des substances nuisibles à la santé des enfants.

Le recyclage des jouets et la hausse des prix

Le principe du pollueur- payeur, qui rend responsable celui qui fabrique ou distribue un produit du financement de sa fin de vie, va se voir accentué. C’est pourquoi le prix des jouets devrait augmenter dès l’année prochaine. A partir de 2021, les fabricants de jouets en plastique devront payer une éco – contribution, c’est-à-dire une taxe qui financera le recyclage des jouets. Le coût de cette taxe, additionné au prix d’achat du jouet, correspondra aux coûts des opérations de collecte, d’enlèvement, de dépollution et de recyclage.

En France, ce sont à peu près 75.000 tonnes de jouets qui sont éliminés chaque année. La filière se voit donc contrainte par la nouvelle loi de mettre en place un système de recyclage des jouets. L’augmentation du prix des jouets sera cependant limitée : elle correspondra à l’éco- contribution, comme cela se fait déjà pour les piles ou les appareils d’électroménager. La part d’éco-contribution dépendra de la taille du jouet. Elle sera de quelques centimes si c’est un jouet de très petite taille, et de quelques euros si le jouet est plus volumineux. L’augmentation devrait donc passer inaperçue pour un petit soldat, mais sera plus sensible pour une maison de poupées ou une peluche géante.

* Loi n° 2020 – 105 du 10 février 2020

Envie de découvrir d’autres jouets pour les bébés ou d’autres jeux éducatifs pour les 3 ans ? Alors foncez sur notre catalogue !