A Pâques, vos enfants ont récolté beaucoup d’œufs en chocolat (un peu trop !). Ils en ont fait une orgie le jour même mais au bout de quelques temps, vous vous apercevez que leur collecte traine dans un coin. Avec Petite marelle, vous êtes déjà acteurs/rices de l’économie circulaire grâce à la location de jouets. Alors, pour éviter le gaspi, il ne vous reste plus qu’à préparer un gâteau au chocolat.

La recette du fondant au chocolat

C’est l’occasion de partager ensemble une activité créative et d’initier votre enfant à la cuisine ! Ce fondant peut être préparé avec du chocolat noir à dessert ou toutes sortes de restes de chocolats de Pâques ou de Noël. Les chocolats au lait ou praliné feront varier sa saveur…

Les ingrédients :
– 200g. de chocolat
– puis 200g. de beurre
– et encore 200g. de sucre
– 5 oeufs
– 2 c. à soupe de farine
– Un peu d’huile ou de beurre pour le plat

Les étapes de la recette

Faire chauffer le four à 185°C.
Huiler ou beurrer le plat.
Puis, faire fondre le chocolat et le beurre à feu très doux dans une grande casserole.
Séparer les blancs des jaunes.
Ensuite, monter les blancs en neige.
Ajouter le sucre et la farine à la crème chocolat et beurre fondus, puis ajouter les jaunes et mélanger vite pour qu’ils ne cuisent pas.
Incorporer les blancs en neige délicatement.
Enfin, enfourner environ 20 minutes. Le gâteau doit rester fondant, comme son nom l’indique !
Pour encore plus de gourmandise, le fondant peut être servi avec de la crème anglaise ou de la glace à la vanille.

Cuisiner à quatre mains (ou plus !), un formidable moment de partage

La cuisine est un formidable lieu de transmission des traditions et de l’histoire familiale. En effet, vous faites découvrir à vos enfants les recettes de votre grand-mère mais vous inventer aussi ensemble vos propres coutumes qui feront le ciment de votre famille : les bananes au chocolat du vendredi soir pour fêter le début du weekend, les pâtes carbonara de papa quand le frigo est presque vide…  

Alors bien sûr, cuisiner avec des enfants prend du temps et implique plus de travail pour ranger et nettoyer la cuisine. Mais c’est une belle opportunité de partager un moment de qualité au quotidien, et pour les enfants c’est un terrain de jeu formidable et donc d’apprentissage extraordinaire (alors ça vaut bien une cuisine en désordre !). Et vous pouvez bien entendu les associer au rangement et à la vaisselle.

Les plus jeunes adorent mettre la main à la pâte. Très tôt, ils peuvent mélanger la préparation, verser les ingrédients, huiler le plat et bien sûr lécher la cuillère ! Et quelle fierté de « faire comme les grands » et de pouvoir apporter le dessert aux invités en disant qu’ils ont contribué à sa préparation. 

Pour les plus grands, c’est l’occasion de s’initier à des opérations plus complexes comme séparer les blancs des jaunes, incorporer les blancs en neige dans la pâte, mesurer les ingrédients et bien sûr lire la recette. C’est aussi une bonne mise en application des règles de proportionnalités si vous décider de changer les quantités.

En grandissant, ils pourront même préparer une recette de A à Z, mais ça, c’est une autre histoire !

Camille Berta
Créatrice de Petitestetes.com
Découvrez d’autres recettes à tester avec vos petits marmitons sur Petitestetes.com [lien : http://www.petitestetes.com/cuisine/cuisinons-avec-les-petits.html]