Dans une ambiance de fête, le dîner battait son plein. La conversation à bâtons rompus dévia sur Noël.

« Quand je pense à tous ces jouets que nous avons encore acheté aux enfants, notamment pour Noël, il va bientôt falloir pousser les murs pour tous les stocker ! Nous serions plus riches si nous avions loué tous ces jouets en bois au lieu de les acheter. » L’intervention de mon amie Julie déclencha l’hilarité générale.

L’histoire de la voiture en bois rouge à Noël

Pendant ce moment de gaieté générale, mon esprit vagabonda et, me revint à l’esprit un souvenir précis.

Il y a bien longtemps, je visitais la maison d’un ami. En pénétrant dans la chambre de son fils Thomas, l’amoncellement de jeux, jouets en bois et peluches en tous genres, éparpillés, m’interloqua. J’en aperçus même sous le lit. C’est alors que mon regard fut happé par une belle voiture en bois rouge trônant sur la cheminée, recouverte d’une fine pellicule de poussière et d’ennui.

Je fus impressionné par son air triste, ses phares ressemblant à deux yeux me fixant et me suppliant.

Sans réfléchir, je pris alors la voiture en bois dans mes bras et, stupeur, il se mit à me parler et à me raconter son histoire :

« Dans un temps bien lointain, je paradais dans la devanture d’un grand magasin du centre-ville, entouré de nombreux congénères. Quelle fierté d’être, peu de temps avant Noël, choisie par un client. La commerçante m’emmaillota délicatement dans un magnifique papier cadeau. C’est ainsi que je fis la connaissance de Pierre, le papa de Thomas et pénétrais dans leur maison où je fus délicatement déposée au pied d’un grand sapin lors de la période de Noël.

voiture en bois
Retrouvez la voiture klaxon en bois de Goki chez Petite Marelle

Suite de la rencontre de la voiture en bois avec Thomas

Quelle effervescence quand le grand jour arriva, le sapin de Noël scintillait de mille feux ! Les enfants étaient agités dans le salon et ne parlaient que d’un sujet : les cadeaux ! Quelle cohue lorsque le feu vert de l’ouverture des cadeaux fut donné. Je n’attendis pas bien longtemps avant de voir Thomas se camper devant moi, me soupeser, déchirer fébrilement le papier cadeau, me prendre dans ses petits bras, se mettre à crier « regarde maman, le Père Noël m’a offert une belle auto, j’ai une super voiture rouge ! … »

Les premiers mois de notre rencontre furent un véritable conte de fées à la suite de cette première nuit de Noël. Avant de partir à l’école, Thomas me faisait rouler sur le parquet de sa chambre ou sur la table à grand renforts de vrombissements, ce qui avait le don d’irriter au plus haut point sa grande sœur. Le même manège se reproduisait le soir. Quelle fierté lorsque j’avais le privilège de dormir près de lui ou d’être exposé fièrement en déco de chambre.”

Des larmes coulaient de ses petits phares lorsqu’elle me raconta la suite de son histoire :

“Petit à petit, Thomas se lassa de moi, je roulais de moins en moins sur le parquet de sa chambre ou sur la table à manger. Et je n’eus bientôt plus le privilège de dormir avec lui. En effet, un autre jouet en bois me remplaça inexorablement : un grand train offert par sa marraine ! Une voiture en bois ne pouvait plus lutter…

voiture en bois
Le train : un indémodable jouet en bois !

La seconde vie du jouet en bois rouge de Noël

Je fus oublié et abandonné sur la cheminée. Quelle tristesse ! Alors que je savais que j’aurais pu rendre heureux d’autres enfants. »
Je proposa ainsi à Pierre, presque soulagé, de repartir avec la voiture de son fils Thomas.

Je proposa ainsi à Pierre, presque soulagé, de repartir avec la voiture de son fils Thomas.

Mais la belle auto ne resta pas longtemps seule ! En effet, quelques jours plus tard, j’allais déjeuner chez ma sœur et offris la belle voiture en bois rouge à Clara, ma nièce de 1 an.

En voyant le sourire rayonnant de celle-ci, je sus que j’avais pris la bonne décision. Après avoir fait le bonheur de Thomas, c’était désormais à Clara de profiter pleinement de cette voiture en bois.En effet, j’entendais souvent le bruit des roues et les vrombissements joyeux de la petite voiture lorsque j’appelais ma sœur. Quelle joie !

Et lorsque je sortis de mon rêve, je constatais avec plaisir l’évolution de la conversation. La plupart des convives admettaient la nécessité de stopper ce gaspillage de consommation de jouets chez les enfants et les avantages de ce qu’ils avaient déjà mis en place chez eux : la location de jouets !

En effet, louer les jouets permet non seulement de réduire considérablement le gaspillage et de réduire l’impact écologique, mais aussi de faire vivre ces jouets plusieurs vies pour beaucoup d’enfants de France et du monde ! Un Noël qui peut mélanger magie et éco responsabilité grâce au mode d’usage des jouets à mettre au pied du sapin !

Mais moi, je repensais toujours au bruit des roues et aux vrombissements joyeux de la petite voiture…

Pour les plus curieux qui aiment les histoires de jouets découvrez notre article sur les meilleures histoires écolos de Noël !