Les enfants sont des petits êtres en constante évolution. Ils naissent puis se retrouvent allongés dans un berceau et finissent par faire les fous en courant partout dans la maison. Mais chaque enfant est différent et grandit à son propre rythme. Cet avancement vient d’un principe appelé le développement psychomoteur. Même s’il est bien de connaître les termes scientifiques de ce phénomène, il est quand même mieux de comprendre ce que c’est. Vous n’êtes pas d’accord ?

Ne vous inquiétez pas, Petite Marelle est là pour vous faire découvrir ce qu’est le développement psychomoteur chez les enfants.

Le principe du développement psychomoteur chez les enfants

Définition du développement psychomoteur chez l’enfant

Pour faire simple, le développement psychomoteur correspond au développement des compétences. On le divise le plus souvent en quatre grands piliers :

  • la motricité ; 
  • la sensorialité ; 
  • la cognition ; 
  • et la communication. 

Chacun de ces points sera découvert par l’enfant au fur et à mesure qu’il va grandir.

On va prendre la motricité par exemple. Quand un bébé naît, il n’est pas encore capable ne serait-ce que de se tenir assis, son corps ne le permet pas encore. Il reste donc allongé sur le dos. Mais petit à petit, ses muscles vont se développer et lui permettre de relever la tête et de s’asseoir. Ensuite, il va être capable de ramper, de se tourner et de se tenir assis sans aide. Puis va venir une étape des plus cruciales que la plupart des parents attendent avec impatience (même s’ils le regrettent un peu après) : la marche. Eh oui, vers 12 à 18 mois, nos petits loups commencent à se lever et à marcher tout seuls, comme des grands.

D’après plusieurs études, il existe différentes périodes de développement chez les enfants. On va vous les présenter une par une.

développement psychomoteur enfant

La première étape du développement psychomoteur chez l’enfant

Les 4 premiers mois : Après la naissance, les bébés sont un peu déboussolés. Il faut les comprendre ces petits bouts de chou. Ils passent d’un endroit chaud, sécurisé et confortable à un endroit complètement différent avec tout un tas d’odeurs, de bruits et des couleurs qu’ils ne connaissent pas. Et puis ils ne peuvent pas encore communiquer avec nous, à part avec des cris et des petits sourires bien sûr. C’est pour cette raison qu’il faut être patient, même s’ils nous empêchent souvent de dormir la nuit.

Vous connaissez le réflexe de grasping, ou en français, de préhension ? Pour résumer, c’est le réflexe d’agrippement qu’ont les bébés. C’est pour cette raison qu’ils ont l’habitude de prendre un de nos doigts dans leurs petites mimines toutes mignonnes et potelées. Grâce à ce réflexe, ils apprennent non seulement à développer leur sens du toucher mais en plus, ils s’entraînent à utiliser leurs mains pour attraper et manipuler les objets. C’est plutôt intéressant comme fonctionnement, non ?

On a un petit conseil pour vous : essayer de parler à votre enfant dès sa naissance. Bien sûr, il ne comprendra pas ce que vous lui direz, mais cela lui permettra de découvrir de nouveaux bruits. En plus, si vous lui parlez souvent, il finira par reconnaître votre voix.

En plus de cela, n’hésitez pas à lui faire prendre des bains ou à lui faire des petits massages. Le contact direct leur permet non seulement de découvrir son corps mais aussi de découvrir l’interaction avec d’autres corps que le sien.

La deuxième étape du développement psychomoteur chez l’enfant 

De 4 à 8 mois : A cet âge et grâce au réflexe de préhension, l’enfant contrôle petit à petit ses mains et arrive à saisir des objets. Il va aussi les mettre à la bouche. Eh oui, c’est un peu dégoûtant mais c’est une étape très importante pour lui ! Il va non seulement découvrir de nouvelles textures, mais en plus, cela lui fera travailler les muscles du visage. Vous savez, ce sont ceux qui sont nécessaires pour arriver à parler.

6 mois : C’est à peu près à cette période que l’enfant commence à ramper pour découvrir le monde qui l’entoure. Il va se tourner sur le dos et sur le ventre et il peut même arriver à s’asseoir tout seul, comme un grand.

La troisième étape du développement psychomoteur chez l’enfant 

De 8 à 12 mois : Voici l’étape tant attendue ! L’enfant commence à marcher ! C’est une étape importante, et pourtant, il ne faut pas essayer de la précipiter. L’enfant doit y arriver tout seul. Après cela, il essaiera de se déplacer un peu partout pour découvrir son environnement. Il pourrait même essayer de vous suivre. Eh oui, rien de plus intéressant que ce que font ses parents !

De 12 à 18 mois : C’est à cet âge qu’un enfant commence réellement à comprendre qu’il a un corps qui lui est propre. Il va aussi apprendre à prendre les objets et à les manipuler, les encastrer ou encore les empiler. On a un petit conseil si vous lui racontez des histoires avec un livre. Si vous voyez qu’il essaie de tourner les pages, laissez-le faire ou aidez-le à le faire. Vous verrez, il aimera ça !

développement psychomoteur enfant

La dernière étape du développement psychomoteur chez l’enfant

1 ans et demi – 2 ans : Être debout, c’est bien, mais courir, c’est mieux encore ! A cet âge, un enfant coure dans tous les sens, il grimpe sur les choses, se baisse ou encore essaie de donner des coups de pieds dans des objets comme un ballon par exemple. Il va aussi améliorer les interactions sociales qu’il a avec les autres. Eh oui, les enfants sont des boules d’énergie mais aussi des éponges à connaissances. Vers un an et demi, ils vont commencer à retenir une quantité incalculable de nouveaux mots. C’est super, vous ne trouvez pas ?

De 2 à 3 ans : C’est un véritable boom des connaissances. Ils s’améliorent dans tous les piliers. Ils parlent, se déplacent, manipulent les objets de mieux en mieux. C’est aussi à cet âge qu’ils apprennent à développer leur propre personnalité et leurs propres goûts même s’ils aiment souvent reproduire le comportement qu’ont les adultes autour d’eux.

On espère que ces explications vous aideront à mieux comprendre le principe du développement psychomoteur chez l’enfant. Cependant, on tient à préciser une chose qui peut paraître petite mais qui a une grande importance. Les enfants sont tous différents et ils avancent tous indépendamment et à leur propre rythme. Il ne sert à rien de pousser votre enfant à améliorer telle ou telle compétence parce que vous avez l’impression qu’il va un peu moins vite que vous l’auriez pensé. Comme on dit, chaque chose en son temps. Il faut être patient et le laisser avancer et se développer à sa propre vitesse

En revanche, vous pouvez toujours l’accompagner dans ce développement. Eh oui, s’il essaie de courir mais qu’il tombe, allez le voir et réconfortez-le puis relevez-le pour qu’il recommence s’il en a envie. Comme on dit, il faut d’abord tomber pour se relever et devenir plus fort. Et pour le protéger, il existe plein d’objets utiles pour sécuriser l’environnement d’un enfant comme des barrières de sécurité ou encore des caches prises ou des bloques placard. En les utilisant, vous pourrez laisser votre enfant se balader comme il le souhaite.

Conseil bonus pour favoriser le développement psychomoteur du bébé !

Notre dernier conseil est très important alors ne l’oubliez pas ! Il faut encourager son enfant ainsi que valoriser ses exploits ! Et surtout, il ne faut pas comparer son enfant avec celui des autres. Ces deux choses sont essentielles et permettent à l’enfant de prendre confiance en soi.

Et si vous vous inquiétez vraiment parce que vous avez l’impression que votre enfant avance moins vite que les autres, alors n’hésitez pas à en parler à son médecin traitant. Il est là pour suivre l’évolution de votre enfant mais aussi pour vous rassurer dans des cas pareils. Il pourra même lui faire réaliser quelques exercices et examens pour vérifier que tout va bien. C’est aussi pour cette raison que les examens médicaux obligatoires sont très importants.

Notre petite sélection de jeux pour aider au développement psychomoteur

Il existe tout un tas de jeux et jouets aidant au développement psychomoteur. Alors Petite Marelle a envie de vous présenter une petite sélection de ses jeux favoris.

Le jouet Le Chien Puppy arc-en-ciel à empiler de chez Hape

Ce jouet en forme de chien tout mignon est parfait pour les enfants. Le Chien Puppy arc-en-ciel permet aux enfants d’apprendre à manipuler des objets et à les empiler les uns sur les autres. Et en plus, si vous lui appuyez sur la tête, il fait un aboiement tout chou ! C’est super non ?

chien puppy arc-en-ciel développement psychomoteur

Âge : De 12 à 24 mois

Le livre tissu d’activités Little Goose de chez Little Dutch

Le livre tissu d’activités Little Goose est à la fois un livre, un jouet et un doudou ! C’est trop bien ! Ce livre permet à l’enfant d’apprendre à manipuler les pages tout seul, mais en plus, il est fait en différentes textures, ce qui permet l’amélioration du toucher chez l’enfant. 

livre tissu activités little goose développement psychomoteur

Âge : Dès la naissance à 18 mois

Le jouet Pingouin culbuto musical de chez Hape

Le Pingouin culbuto musical est un jeu en bois en forme de pingouin (ok, ce n’était pas très compliqué à deviner) mais ce pingouin est assez spécial puisqu’il fait de la musique lorsqu’il bouge. Il permet à votre enfant de stimuler à la fois son toucher, sa vue et son ouïe. Plutôt génial, non ?

pingouin culbuto musical développement psychomoteur

Petite Marelle, une ludothèque en ligne

Comme nous l’avons dit, il existe une grande quantité d’objets pouvant aider les enfants à se développer et améliorer leurs compétences. Le problème est que souvent ces objets se retrouvent entassés dans les placards parce que les enfants ont grandi et donc n’en ont plus besoin. Chez Petite Marelle, on a trouvé une solution à ce problème. Au lieu de vendre ses objets aux parents, on propose de les louer. C’est une bonne idée, vous ne trouvez pas ?

Eh oui, Petite Marelle offre un service de location de jeux de société, d’éveil et d’adresse et de jouets de toutes sortes. Ça vous dirait qu’on vous explique un peu comment on fonctionne ?

C’est assez simple. Pour louer certains de nos jeux et jouets, il suffit d’aller sur notre site internet. Plusieurs offres y sont proposées. C’est à vous de choisir laquelle vous irait le mieux suivant vos envies ! Ensuite, il suffit d’aller sur notre catalogue en ligne et de choisir les objets qui vous plaisent le plus. Vous verrez, on fournit plusieurs centaines de jeux et jouets de toutes sortes : des jeux de société, d’éveil mais aussi des jeux d’imagination et de construction ou encore des instruments de musique. Il y a vraiment de tout ! 

La dernière étape consiste à se rendre à un point relais près de chez vous pour les récupérer. Et voilà, il n’y a plus qu’à s’amuser avec votre petit bout de chou ! Et si vous avez un petit coup de cœur pour l’un de ses jeux et jouets et que vous ne voulez surtout pas vous en séparer, vous pouvez très bien le garder. Il n’y a aucune obligation. Alors, c’est plutôt sympa comme principe, non ?

A bientôt chez Petite Marelle !

Les avis des clients Petite Marelle